HH2

Quand je disais l’autre jour que l’urbex n’était pas une activité de tout repos : pas plus tard que lors de cette visite, c’est un pan de plafond qui a voulu saluer ma tête... Miné par l’humidité, cet hôpital voit son état devenir de plus en plus précaire. Entre les massacres commis pour les débiles du coin et le temps, les dégradations ne cessent de s’amplifier.

Construit en 1952 à l’extérieur de la ville, cet hôpital se voit greffer une extension dans les années 80. Victime de la rationalisation des services hospitaliers, il ferme ses portes en 2009.
Une réhabilitation est envisagée mais ne semble pas encore se dessiner. On évoque une maison de retraite, une école ou encore des logements.

Ensemble assez vaste réparti sur cinq niveaux, les couloirs et chambres sont assez semblables, c’est-à-à dire vides. Il comprenait, entre autres, une maternité, une pédiatrie et trois blocs opératoires. Malheureusement, les scialytiques ont disparu...

HH2

C’est parti pour quelques heures de visite.

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

La pointeuse.

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

L’ascenseur.

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

Dans la cage de l’ascenseur.

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

Un des labos.

HH2

 

HH2

 

HH2

Salle de l’IRM.

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

Coucou !

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

Le grand bloc opératoire.

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

La maternité.

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

Prenons un peu de hauteur.

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

Les moteurs d’ascenseurs.

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

La chaufferie.

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

Les extérieurs.

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

 

HH2

Fin de parcours.

23

février 2012

Retour