Les paroles s'envolent, les écrits restent

Parce qu’un jour, j’ai dû écrire un poème sous la contrainte (oui, c’est possible !), je vous le jette en pâture.
Profitez-en, ça sera le seul.

Toi qui es la lumière de mes nuits,
Pourquoi me faits-tu tomber dans l'oubli ?

Je voudrais que tu te rappelles
Que mon amour qui se veut éternel
Sera protéger par l'Ange et son aile.

Si tu ne veux plus de moi,
Je tomberai en émoi.
Si tu m'oublies à jamais,
De la tristesse, je n'en sortirai jamais.

L'Ennui serait alors tel
Qu'il en serait mon compagnon éternel.
L'horreur frapperait dans ma tête
Comme le forgeron sur son enclume
Qui fabrique la croix posée sur ma tombe.

Que c'est beau...

26

août 2010

Retour