Kortrijk

Une fois de plus, la météo n'a pas été clémente avec moi. Il faut toujours que je choisisse la pire météo possible pour sortir mon appareil photo... Tant pis !

Blason de Courtrai

Les armes de la ville de Courtrai

La visite du jour nous conduit à Courtrai, la deuxième ville la plus prospère de Belgique (après Anvers et avant Hasselt). La ville au bord de la Lys possède une histoire et un patrimoine des plus riches.
Malheureusement, l’élargissement de la Lys (pour permettre le passage de porte-containeurs) est en train de saccager les quais de la ville. Quand les priorités économiques supplantent tout le reste...

Si l’on fait abstraction des travaux de la rivière, Courtrai reste une ville très agréable à arpenter.

Kortrijk

On débute avec la Schouwburgplein, et comme son nom l’indique, le théâtre. La place était occupée auparavant par des halles, qui cachaient complètement le théâtre.

Kortrijk

Construit entre 1912 et 1920 en style néo-renaissance flamande., il sera modernisé à la barbare en 1968. Finalement, il sera restauré dans son état initial en 2001.

Kortrijk

Sur la Grand’Place, on retrouve le traditionnel beffroi. Celui-ci date de 1411 et était intégré jadis aux halles aux draps (converties en habitation en 1717 et démolies à la fin du XIXe siècle).

Kortrijk

Le beffroi lui-même a failli succomber à l’époque. A ses pieds, le monument commémoratif de la guerre 14-18.

Kortrijk

Le beffroi possède un jaquemart, nommé Manten et Kalle, depuis le XIVe siècle. En 1382, nos amis français le volèrent pour le placer sur la cathédrale de Dijon. Il ne sera restitué qu’au XXe siècle.

Kortrijk

Près de la Grand’Place, l’imposant clocher de Saint-Martin.

Kortrijk

A l’une des extrémités de la place, on trouve l’hôtel de ville, à la longue et mouvementée histoire.

Kortrijk

Entamé en 1418, il ne sera achevé qu’en 1520. Mutilé pendant la révolution française, il était proche de la démolition au début du XXe siècle. Une grande restauration durera entre 1958 et 1961.

Kortrijk

Il est orné des Comtes de Flandre « qui regardent passer la rue ».

Kortrijk

Toute proche de la maison communale, l’ancienne église jésuite Saint-Michel, de 1610.

Kortrijk

La cour intérieure de l’hôtel de ville, mélange de constructions d’époques diverses.

Kortrijk

La Grand’Place.

Kortrijk

Vue sur la Lys depuis le Leiebrug. Sur le quai de gauche se trouvait le château des Ducs de Bourgogne. Il disparaitra en 1684. A droite, la nouvelle aile de l’hôpital Notre-Dame.

Kortrijk

Situé sur l’ile de Buda, l’hôpital Notre-Dame.

Kortrijk

Fondé en 1211, il fonctionnera sans discontinuité jusqu’à nos jours. Son dernier agrandissement date de 2003.

Kortrijk

Les tours du Broel, derniers vestiges de l’enceinte médiévale.

Kortrijk

La tour gauche (Inghelburghtorre) date de 1415 tandis que celle de droite (Speytorre) est de 1385, le pont maintes fois détruit et reconstruit date du XIXe siècle.

Kortrijk

L’Inghelburghtorre, qui servait de tour d’artillerie.

Kortrijk

Le pont du XIXe siècle.

Kortrijk

La Speytorre. Elle faisait partie du premier château des Comtes de Flandre.

Kortrijk

Au centre du pont, la statue de Saint-Jean-Népomucène, patron des noyés.

Kortrijk

Histoire de la statue. Le texte devient tout doucement illisible.

Kortrijk

 

Kortrijk

Bâtie près de la Lyse, l’église Notre-Dame, l’un des plus vieux monuments de la ville.

Kortrijk

Commencée en 1199, elle sera agrandie et embellie au cours des siècles.

Kortrijk

Gravement endommagée en 39-45, une lente reconduction s’étalera jusqu’en 1961.

Kortrijk

 

Kortrijk

 

Kortrijk

 

Kortrijk

 

Kortrijk

L'église a joué un rôle important dans l'histoire de la Comté de Flandre, avec notamment la Bataille des Eperons d’Or.

Kortrijk

 

Kortrijk

L’intérieur mêle avec harmonie le roman, le gothique et le baroque.

Kortrijk

Peu spacieuse, elle a une atmosphère assez intime.

Kortrijk

 

Kortrijk

 

Kortrijk

La voûte très flamande d’une chapelle du chœur.

Kortrijk

 

Kortrijk

 

Kortrijk

Le maître-autel a la particularité d’être richement décoré à l’arrière.

Kortrijk

 

Kortrijk

Attenante à l’église, la chapelle des Comtes de Flandre. Construite en 1371 comme mausolée pour le comte Louis de Male en l'honneur de Sainte-Catherine.

Kortrijk

Statue de Sainte-Catherine, de 1374. La photo est gâchée par les reflets causés par la vitre anti-vol.

Kortrijk

 

Kortrijk

Tous les vitraux de la chapelle datent du XXe siècle.

Kortrijk

Retour à Notre-Dame. Les orgues au-dessus de l’entrée.

Kortrijk

 

Kortrijk

 

Kortrijk

 

Kortrijk

Vestiges de la forteresse française, le long de la chapelle.

Kortrijk

 

Kortrijk

Une des rares rues qui a conservé sa topographie moyenâgeuse.

Kortrijk

Coincé entre les deux églises principales de Courtrai, le béguinage Sainte-Elisabeth, également classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Kortrijk

Fondé en 1238 par Jeanne de Constantinople, la plupart des bâtiments actuels datent du XVIIe siècle. Ici, la maison de la Grande Dame.

Kortrijk

Saint-Martin dominant les vieilles maisons vides depuis le départ des béguines.

Kortrijk

Le quartier est parcouru par d’étroites rues pavées.

Kortrijk

Pour peu, on se croirait revenu au Moyen-Age...

Kortrijk

La chapelle Notre-Dame-des-Neiges, construite où l’on aurait vu de la neige au mois d’août.

Kortrijk

 

Kortrijk

 

Kortrijk

 

Kortrijk

 

Kortrijk

 

Kortrijk

 

Kortrijk

 

Kortrijk

La chapelle du béguinage, gothique à l’origine, rénovée au XVIIIe siècle.

Kortrijk

Le couvent Sainte-Anne, construit en 1682...

Kortrijk

... et restauré en 1897.

Kortrijk

La statue de Sainte-Anne au-dessus de l’entrée.

Kortrijk

Les clochers de Notre-Dame par-dessus les toits du béguinage.

Kortrijk

Gros plan sur le sommet de la flèche de Saint-Martin. La pointe culmine à 83 mètres.

Kortrijk

La flèche baroque de 1601 a été foudroyée en 1862, ce qui a provoqué un incendie détruisant les toitures et le chœur de l’église.

Kortrijk

Le carillon compte 49 cloches.

Kortrijk

Vue de la Grand’Place, depuis la Sint-Mateenskerkstraat, juste devant l’église.

Kortrijk

Statue de Saint-Martin, sur le portail de l’église.

Kortrijk

La tour massive de Saint-Martin, en style gothique brabançon, date de 1439, restaurée en 1974.

Kortrijk

 

Kortrijk

 

Kortrijk

 

Kortrijk

 

Kortrijk

Monument Josef Vandale (1716-1781). Fondateur d’un congrégation religieuse active dans l'éducation, l'aide aux handicapés et le travail missionnaire.

Kortrijk

Les nefs de Saint-Martin, construites en pierre blanche, entre 1390 et 1466.

Kortrijk

 

Kortrijk

Le chœur néogothique (reconstruit après l’incendie de 1862) et le quartier moderne du Grote Kring.

Kortrijk

Le Grote Kring et ses galeries marchandes.

Kortrijk

Le chevet de Saint-Martin. Seule partie de l’église construite en briques.

Kortrijk

Un petit manoir à l’ombre de Saint-Martin.

Kortrijk

 

Kortrijk

 

Kortrijk

 

Kortrijk

Dans l’église. Autant j’apprécie de me promener dans une église, autant ici, je ne me suis pas senti à l’aise.

Kortrijk

Très sombre (d’où le ratage complet des photos de l’intérieur), ambiance oppressante, bref, ce ne fût pas top.

Kortrijk

Les voûtes des nefs.

Kortrijk

Le chœur néogothique, seul endroit du sanctuaire éclairé de manière acceptable.

Kortrijk

La tour des sacrements du XVIe siècle, haute de 6,5 mètres.

Kortrijk

Le chœur, avec un manque total d’authenticité. Le néogothique pouvait parfois tourner à la parodie.

Kortrijk

Un bas-relief, derrière le maître-autel.

Kortrijk

Le maître-autel, installé au beau milieu du chœur.

Kortrijk

Triptyque du Saint-Esprit de Bernard de Rijcker datant de 1587. Alors que je photographiais la peinture, un homme, sortant de nulle part, vint me parler de ce tableau.

Kortrijk

Voulant lui poser une question, je me retournai et l’homme avait disparu. Ambiance assurée !

Kortrijk

 

Kortrijk

 

Kortrijk

Sortons vite de cette église !

Kortrijk

Les vieilles maisons de la Grand’Place.

Kortrijk

La maison Patria, la plus ancienne de la place. Ses caves datent du XIIIe siècle. Tot ziens Kortrijk.

25

janvier 2009

Retour