N58

Point de passage obligé à quiconque se rendant à Mouscron en venant du Hainaut, le carrefour Boulevard des Alliés-Boulevard Industriel est depuis toujours un point noir de la mobilité locale. Mais il vient d’être fermé définitivement pour être remplacé par un tunnel surmonté d’un rond-point (un de plus...).
L’ayant toujours connu, j’estime sa construction aux alentours de 1980. Il était là avant le tunnel déjà existant (distant de quelques centaines de mètres), ouvert lui en 1985.
Seul croisement d’importance sur cette route express reliant Dottignies à Rekkem, il sera le théâtre de bons nombres d’accidentes, parfois mortels vu les vitesses pratiquées ici.
D’une part, il permet de rejoindre le centre Mouscron en venant de l’autoroute Tournai-Bruges et d’autre part, il relie la gare aux zonings industriels. On y trouve donc un mélange de transit, de trafic local, voire agricole. Il va sans dire qu’à l’heure de pointe, on y roule au pas.

Pendant longtemps, ce carrefour était équipé d’une signalisation simple : c’est-à-dire que les véhicules allant tout droit devaient croiser en même temps ceux qui tournaient à gauche. Facile d’imaginer le danger que cette signalisation représentait pour ce coin situé juste après une grande courbe.
Avant 1995, ce croisement était aussi l’unique liaison rapide entre la Flandre et la Wallonie dans ce coin de Belgique. En effet, l’autoroute E403-A17 Tournai-Bruges était restée inachevée pendant plus de 20 ans pour des querelles linguistiques de bas étage1.
Comme la logique le voulait, il ne sera équipé d’une signalisation à trois temps2 qu’une fois l’autoroute ouverte. On le rend plus sûr une fois que la densité de circulation a diminué. Intelligent, n’est-ce pas ?

Depuis le 16 avril 2010, ce carrefour est fermé. Il est remplacé le temps des travaux (estimés à 2 ans) par un giratoire utilisant les anciennes bretelles d’accès. Ces bretelles existent depuis plus de 15 ans, en prévision de ce tunnel. Certaines d’entre-elles n’ont jamais été mise en service, d’autres ne servaient à rien et enfin, certaines étaient réellement utilisées.

Ces images ont bien entendu été rendues possibles par la fermeture de croisement. Sans cela, c’eût été la mort assurée.
Voir ce coin paisible et désert est exceptionnel. Profitons-en !

N58

Fin de piste. Les pelleteuses vont entrer en action d’ici quelques jours.

N58

Vue opposée.

N58

La N58 en venant du tunnel. Bien que limitée à 90 km/h, il n’était pas rare de voir des cons rouler à plus de 120 ici.

N58

Le long d’un rail de sécurité, véritable guillotine pour les motards.

N58

Panneau on ne peut plus explicite…

N58

 

N58

Il y en a eu ici des accidents (et des morts aussi).

N58

 

N58

Feux définitivement au rouge. On ne passe plus.

N58

Vue générale du croisement. Le voir vidé ainsi de tous véhicules est évidemment exceptionnel.

N58

 

N58

15 à 20.000 véhicules par jour passaient par ici.

N58

 

N58

 

N58

La végétation tente de percer sur ce sol stérile.

N58

Vers Dottignies et Tournai.

N58

Vers le zoning industriel et Rollegem.

N58

Vers Menen.

N58

Vers Mouscron-Centre.

N58

Image inconcevable deux jours plus tôt.

N58

 

N58

 

N58

 

N58

 

N58

 

N58

Image qui appartiendra au passé d’ici quelques jours.

N58

 

N58

 

N58

 

N58

Les barrières un peu légères le long du giratoire. Pas sûr que de nuit, ce balisage soit suffisant.

N58

 

N58

 

N58

 

N58

Accès côté ville de la passerelle. C’est désormais le seul lien entre les deux « rives » de la route express pour les piétons et cyclistes.

N58

 

N58

Un peu d’amour dans ce monde de brutes. Les autres tags sont loin d’être aussi poétiques.

N58

 

N58

 

N58

Le Boulevard des Alliés en direction de Menen et du tunnel.

N58

 

N58

Un escalier hélicoïdal au centre d’une rampe de la même forme. Bel exercice de style.

N58

 

N58

 

N58

Un coin de verdure en face des riverains Rue de la Liesse.

N58

 

N58

Image de Google Street View de fin 2009. Le croisement est encore en service.

18

avril 2010

Retour


Notes

  1. La section flamande était terminée depuis belle lurette mais la région wallonne ne voulait pas l’achever tant qu’une liaison correcte entre Comines (enclave francophone en Flandre) et l’autoroute A19 n’était pas réalisée.
    En même temps, la région wallonne a longtemps refusé l’ouverture d’une école néerlandophone à Comines.
  2. Les véhicules tournant à gauche sont désormais isolés de ceux allant tout droit. Ceci allonge le temps d’attente au carrefour mais cela le sécurise davantage.