Forgotten places

Dans une ambiance plus que morose, direction le village super connu de Blaton.
Tellement fréquenté que je n’y ai croisé qu’un couple de motards, trois pêcheurs et cinq cyclistes. De la folie.

Pour rester dans le même état d’esprit, je me suis essayé au noir & blanc. De toute façon, les sujets photographiés ne recelaient pas une palette de couleurs hors du commun.
Après Blaton, j’ai poussé jusqu’à l’un des quais du zoning de Baudour-Ghlin. Là aussi, on se marchait dessus...

Bref, cela donne une petite galerie faite à l’arrache, avec une motivation proche du néant.

Forgotten places

Au début du canal Blaton-Ath. Creusé entre 1823 et 1826, il n’est quasi plus utilisé de nos jours. Il rejoignait l’ancien canal Pommerœul-Antoing à Blaton.

Forgotten places

La première écluse, avec au fond, la ligne de chemin de fer Tournai-Mons. Le canal a connu son apogée juste après la première guerre mondiale. Ensuite, le trafic n’a fait que péricliter.

Forgotten places

Le canal est parallèle à l’ancienne ligne Blaton-Ath. Des rails sont encore décelables sous la dense végétation. Même la SNCB en a oublié l’existence.

Forgotten places

La seconde écluse, dominée par le pont de l’autoroute E42.

Forgotten places

Le sas de l’écluse. Ses portes ne sont plus ouvertes qu’à de rares occasions.

Forgotten places

La longue maison de l’éclusier.

Forgotten places

Le pont de la E42. Divisé en trois parties inégales, il enjambe l’ancienne ligne de chemin de fer, une petite route locale...

Forgotten places

... et le canal.

Forgotten places

 

Forgotten places

Un peu de couleur. La mauvaise étanchéité du pont laisse de belles trainées vertes.

Forgotten places

L’endroit est loin d’être paisible. A chaque passage de véhicule, un claquement sec retentit.

Forgotten places

L’uniformité du tablier du pont. Seule partie entièrement saine d’ailleurs.

Forgotten places

 

Forgotten places

Un accès au vide technique du pont. Une colonie de pigeons s’y est installé.

Forgotten places

L’humidité attaque le béton peu à peu. Datant de 1974, il n’a guère été entretenu depuis.

Forgotten places

Quelle est l’utilité d’écrire quoi que ce soit ici ? Personne ne le lira.

Forgotten places

On est loin de Lascaux...

Forgotten places

Le jour arrive à percer la couche de béton. Sécurisant, n’est-ce pas ?

Forgotten places

Ici, un petit volume de béton manque à l’appel. Merci le MET.

Forgotten places

Antique panneau qui a perdu sa raison d’être il y a bien longtemps. Si j’en crois son étiquette, il est là depuis 1965.

Forgotten places

Jadis, des trains passaient ici.

Forgotten places

 

Forgotten places

La troisième écluse, et au fond la quatrième. On imagine le temps que mettaient les bateaux à franchir ces nombreux écueils.

Forgotten places

Le pont et la deuxième écluse. Maintenant, rendez-vous à Baudour-Ghlin.

Forgotten places

La darse ouest du zoning. Et, au loin, un pêcheur perdu.

Forgotten places

 

Forgotten places

Le quai est dominé par cette imposant tour, que je suppose être un silo.

Forgotten places

 

Forgotten places

 

Forgotten places

 

Forgotten places

 

Forgotten places

La darse désertée.

Forgotten places

 

Forgotten places

 

Forgotten places

 

Forgotten places

 

Forgotten places

Les eaux paisibles de la darse. Good bye.

16

mai 2010

Retour