Grand Hornu

Visite au Grand Hornu, dans le Borinage.
Terre de contraste (et de socialisme malheureusement), le rénové y côtoie le délabré, tout comme la culture élitiste moderne est proche voisine du crétinisme.

Etant donné qu’aujourd’hui avaient lieu les Journées du Patrimoine, l’accès au Musée d’Arts Contemporains (MAC’s) était gratuit. Mais vu mon dégoût total des machins qui sont adulés de nos jours, je préfère me concentrer sur les bâtiments anciens qui ont, eux, une grande valeur, de l’harmonie et qui sont autrement plus chaleureux que les cubes en béton gris.

Grand Hornu

Balade dans le Borinage et sous le soleil.

Grand Hornu

Le Grand Hornu en approche.

Grand Hornu

 

Grand Hornu

Décadence...

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

La Cité Hadès (1975). J’y reviendrai.

Grand Hornu

Pour l’historique du Grand Hornu, je vous renvoie au site officiel.

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

Henri De Gorge (1774-1832), fondateur du Grand Hornu.

Grand Hornu

Les ruines de la fonderie.

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

Des angles droits, des murs plats et monochrome et une incontestable touche locale qui permet immédiatement de rattacher ce bâtiment au Borinage.

Grand Hornu

La froideur brutale et moderne du musée.

Grand Hornu

Décidément, je ne comprendrai jamais comment l’architecture moderne peut être autant glorifiée.

Grand Hornu

 

Grand Hornu

Mortels, soyez les bienvenus dans le royaume vivifiant du mausolée.

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

Retour dans votre monde...

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

Un couloir moderne menant au musée. Je n’y irai pas plus loin.

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

La Cité Hadès. Moche, mal conçue, elle sera la vedette du Journal des Travaux Inutiles de Jean-Claude Defossé.

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

 

Grand Hornu

Back to home.

10

septembre 2011

Retour