Gent

Dernier week-end avec un temps valable, j’en profite pour pousser jusque Gand.
On s’y croyait presque en été tellement le monde était présent (à mon grand dam !) et les températures pas vraiment de saison.

Ghent's coat of arms

Les armes de la ville de Gand

Ancienne capitale de Comté de Flandre, la cité qui a vu naître Charles-Quint possède un patrimoine historique incomparable. Une journée pour en faire le tour est loin d’être suffisante.
La montée au beffroi restera un « grand » moment : trimballant mon matériel dans un dédale d’escaliers plus étroits les uns que les autres, je freinais la progression des touristes se trouvant derrière moi. Je dois dire que j’ai apprécié cela ! Ils n’avaient qu’à pas venir à Gand en même temps que moi. Non mais !

Après avoir galopé comme un dingue dans la cité flandrienne, il faudra bien se préparer à affronter une nouvelle semaine follement enthousiasmante...

Gent

Saint-Michel terrassant le dragon.

Gent

La poste néo-gothique depuis le pont Saint-Michel.

Gent

L’église Saint-Michel. Fermée et en restauration.

Gent

 

Gent

 

Gent

 

Gent

Les façades du Quai-aux-Herbes

Gent

 

Gent

Ancienne voie capitale pour le commerce gantois, la Lys sert aujourd’hui au plaisir des touristes.

Gent

La célèbre enfilade des tours de Gand.

Gent

Gros plan sur le clocher de Saint-Nicolas.

Gent

Ensuite vient le robuste beffroi...

Gent

... et la cathédrale Saint-Bavon.

Gent

Proche de la démolition au XIXe siècle, la vieille église Saint-Nicolas est depuis en restauration.

Gent

Ici, un pan de mur en pleine décadence. Avant, c’était tout l’édifice qui était dans cet état.

Gent

A l’intérieur aussi, de lourds travaux ont été nécessaires.

Gent

Aujourd’hui, seule la nef est encore en chantier.

Gent

 

Gent

 

Gent

 

Gent

 

Gent

L’influence de l’architecture tournaisienne est fort présente dans cette église.

Gent

 

Gent

 

Gent

L’arrière du maître-autel.

Gent

Vestiges de la polychromie des voûtes.

Gent

 

Gent

 

Gent

Au pied du beffroi. C’est parti pour l’ascension des 257 marches.

Gent

Une des salles du beffroi.

Gent

Le gros bourdon Roland. Visiblement, nous avons ici sa troisième version.

Gent

La bête fait tout de même 5,6 tonnes !

Gent

Roland dans son ensemble. Il s’agit de la seule cloche de l’étage.

Gent

Un des escaliers larges de moins d’un mètre par endroit.

Gent

Gros plan sur la flèche inachevée de la cathédrale.

Gent

 

Gent

 

Gent

 

Gent

 

Gent

La seule vue sur le carillon, la salle étant fermée par une vitre.

Gent

Pour redescendre, on préfèrera l’ascenseur !

Gent

Les halles, accolées au beffroi.

Gent

 

Gent

 

Gent

Intérieur de Saint-Bavon. Les photos y étant interdites, vous n’aurez droit qu’à deux petites images.

Gent

 

Gent

Si l’extérieur n’a rien d’exceptionnel, l’intérieur est tout autre. Il s’agit d’une des plus belles églises que j’ai pu visiter.

Gent

 

Gent

 

Gent

 

Gent

 

Gent

 

Gent

 

Gent

Le palais épiscopal.

Gent

Château de Gérard le Diable. Datant du XIIIe siècle, il était la propriété d’un chevalier gantois, avant de passer aux mains de la Ville.

Gent

 

Gent

 

Gent

L’hôtel de ville. Construit en deux temps, on y voit la confrontation entre le gothique et le style renaissance.

Gent

La partie gothique, bien noircie par la pollution.

Gent

 

Gent

 

Gent

La Groot Vleeshuis, ou halle aux viandes. Achevée en 1419, la long de la Lys.

Gent

Le Gravensteen, ou château des Comtes.

Gent

Fondé au IXe siècle, il faillit lui aussi disparaître au XIXe siècle.

Gent

Finalement, il sera restauré et son apparence sera quelque peu modifiée. Il reste néanmoins l’un des plus beaux châteaux médiévaux de Belgique.

Gent

Manquant de temps (et d’énergie), je ne le visiterai pas.

Gent

 

Gent

Certains coins n’ont rien à envier au romantisme de Bruges.

Gent

En attente du train du retour.

Gent

Fin du week-end !

25

septembre 2011

Retour