ECVB

Bienvenue dans le paradis de la rouille et de la démesure d’ECVB.

Les lieux visités aujourd’hui sont abandonnés depuis 1984 et - surprise ! - mise à part l’emprise du temps, très peu de dégradation humaine n’est à déplorer.
Il n’est pas rare de voir des sites totalement ravagés par la bêtise après seulement quelques années. Ici, rien de tout cela. On pourrait presque encore entendre le vacarme de la turbine ou ressentir la chaleur infernale des fours tant tout semble avoir été abandonné il y a peu. Autre sujet d’étonnement : l’énorme majorité des manomètres et cadrans sont encore parfaitement lisibles, malgré la poussière et l’humidité.
On ne peut être qu’impressionné par la grandeur et une certaine majesté de ce monstre de briques et d’acier. Un site qui mériterait amplement d’être sauvegardé et protégé, mais qui reste dangereux à visiter.

Pour terminer, un petit historique s’impose : la première unité de production d’électricité sera installée en 1913. Une nouvelle centrale au charbon fonctionnera de 1959 à 1984. En plus de produire de l’électricité, elle fournissait également les industries voisines en chaleur. En 1993 lui succédera une turbine à gaz, construite juste à côté et démolie en 2013.

ECVB

Mesdames & messieurs, donnez vous la peine d’entrer.

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

La relique.

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

Un oublié.

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

Une des rares occasions d’accéder à l’air libre.

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

Le foyer de l’une des chaudières.

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

Salle de contrôle des chaudières.

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

Masque de protection pour l’entretient des chaudières.

ECVB

 

ECVB

L’une des gigantesques chaudières.

ECVB

Le spectre.

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

« Mercure enlevé. »

ECVB

Le ciel qui a été le mien pendant toute la visite.

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

Quand la nature s’incruste dans un milieu inhospitalier.

ECVB

 

ECVB

Les dimensions de la salle de la turbine.

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

« Défense de fumer. Risque d’explosion »

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

Groupe turbine-alternateur.

ECVB

Autre salle de contrôle, autre état.

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

La cheminée de 127 mètres, la plus haute du pays.

ECVB

 

ECVB

Dans les ténèbres du sous-sol.

ECVB

Réflexion.

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

Colonisation de l’acier.

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

Symétrie.

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

Le maître des clefs.

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

Le cadran souriant

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

Enregistreur à diagramme circulaire. Intact.

ECVB

 

ECVB

Les extérieurs.

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

 

ECVB

Bye bye ECVB.

27

décembre 2011

Retour