HH Lechau

Si les hôpitaux abandonnés sont en général de construction assez récente, ce n’est pas le cas ici. La clinique Lechau est composée d’un ensemble disparate de bâtiments vétustes, dont certaines parties sont déjà bien attaquées par les moisissures.

Mais le déplacement en valait tout de même la peine : encore peu visités, ses couloirs et chambres sont dans un état satisfaisant. On retrouve même un scialytique caché dans un des nombreux blocs opératoires, sans parler des téléphones présents dans chaque couloir. Le nom de cet hôpital aurait d’ailleurs pu être « La Clinique des téléphones ».

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

HH Lechau

 

13

mai 2012

Retour