Menu

Terres Rouges

La désindustrialisation...
Si pour les urbexeurs elle est synonyme de nouveaux terrains de jeu à arpenter, elle est aussi vécue comme un drame dans les régions où elle frappe.
Ce déclin intervient souvent dans des villes pourtant historiquement industrielles. Le site visité aujourd’hui ne fait pas exception.

La première usine est fondée dans la deuxième moitié du XIXe siècle dans une région riche en minerais de fer. Rapidement, l’usine se développe et à l’aube du XXe siècle, on compte cinq hauts-fourneaux. Comme souvent, de multiples fusions ou rachats vont conduire le site de la production maximale à une fermeture progressive.
En 1977, la production est définitivement stoppée et les hauts-fourneaux aussitôt démolis.
De l’ancien complexe, il ne reste de nos jours que le hall des charges, un grand atelier, quelques hangars et un immense terrain vague.

Outre l’usine proprement-dite (ou plutôt ses vestiges), le site compte également un vaste faisceau ferroviaire déferré ainsi qu’une centrale électrique qui était alimentée par les gaz brûlants des hauts-fourneaux.

Terres Rouges

Du béton grignoté et de la rouille. Miam !

Terres Rouges

Hall des charges.

Terres Rouges

Le minerai de fer arrivait par les trémies avant d’être envoyé dans les gueulards des hauts-fourneaux.

Terres Rouges

 

Terres Rouges

 

Terres Rouges

 

Terres Rouges

De l’eau étonnamment cristalline pour un tel endroit.

Terres Rouges

 

Terres Rouges

Aucune idée si l’eau était présente lors de la production. Cela m’étonnerait mais sait-on jamais.

Terres Rouges

 

Terres Rouges

Les dernières trémies sont équipées d’un convoyeur.

Terres Rouges

 

Terres Rouges

On compte 30 trémies, certaines sont affectées à une couleur de minerai (grise, brune, etc.).

Terres Rouges

 

Terres Rouges

« Lisez la Bible »

Terres Rouges

L’étage du hall qui ne sera pas visité.

Terres Rouges

Pourquoi Terres Rouges ?

Terres Rouges

 

Terres Rouges

Le bâtiment des auxiliaires électriques.

Terres Rouges

 

Terres Rouges

 

Terres Rouges

Le plancher technique n’a pas survécu aux vandales.

Terres Rouges

 

Terres Rouges

 

Terres Rouges

 

Terres Rouges

 

Terres Rouges

 

Terres Rouges

Le hall des charges dans presque toute sa longueur.

Terres Rouges

Un grand atelier, perdu au milieu du terrain vague.

Terres Rouges

 

Terres Rouges

 

Terres Rouges

L’espace autrefois occupé par les cinq hauts-fourneaux et leurs cheminées.

Terres Rouges

Un vieux hall en cours d’effondrement...

Terres Rouges

On ne se douterait pas que le terrain soit hyper pollué sous nos pieds…

Terres Rouges

 

Terres Rouges

 

Terres Rouges

Cabine de signalisation du faisceau ferroviaire.

Terres Rouges

 

Terres Rouges

Pour allumer ou éteindre le soleil.

Terres Rouges

 

Terres Rouges

Avant de partir, une photo historique :
L’usine à son apogée avec ces cinq hauts-fourneaux. Le hall des charges court tout le long de l’usine, au pied des cheminées.

12

juillet 2013

Retour