Menu

Schola CLXXV

« Plus près de toi, mon Dieu... ♪♫♪ »
C'est ce que semblent chanter les statues de la chapelle oubliée. Et fort heureusement, ce ne sont que des statues. Elles ne peuvent donc pas chanter (sauf si on leur adjoint un petit haut-parleur mais là n'est pas le sujet).
En effet, ne fût-ce qu'élever un peu la voix dans ce lieu révèlerait immédiatement notre présence. Nous ne sommes séparés d'une rue fort passante que par une simple porte en bois et, comme à l'accoutumée, nous avons donc fait preuve d'une furtivité à toute épreuve afin de pouvoir assouvir notre passion des lieux abandonnés (cette phrase est bien trop longue...).

A part la chapelle qui reste prête à accueillir les fidèles, le reste du complexe est assez vide mais dans un état impeccable. Il faut dire que le lieu n'est pas totalement abandonné. Régulièrement, des personnes y viennent pour évacuer les derniers meubles ou pour assurer un entretient minimum.

Schola CLXXV

Salut Jésus ! Ca va ? Pas trop froid ?

Schola CLXXV

Lumière naturelle & artificielle.

Schola CLXXV

 

Schola CLXXV

 

Schola CLXXV

 

Schola CLXXV

 

Schola CLXXV

 

Schola CLXXV

 

Schola CLXXV

 

Schola CLXXV

 

Schola CLXXV

 

Schola CLXXV

 

Schola CLXXV

 

Schola CLXXV

 

Schola CLXXV

 

Schola CLXXV

 

Schola CLXXV

 

Schola CLXXV

 

Schola CLXXV

 

Schola CLXXV

On a oublié les partitions...

Schola CLXXV

 

Schola CLXXV

 

Schola CLXXV

 

Schola CLXXV

 

Schola CLXXV

 

Schola CLXXV

 

Schola CLXXV

Les seuls bruits venaient de la rue toute proche.

Schola CLXXV

 

Schola CLXXV

 

Schola CLXXV

Le soleil commençait à peine à poindre quand nous avons dû partir...

19

décembre 2013

Retour