Lost Skate

Imaginons un instant deux sous-employés d'une administration communale.
Nommons-les Kevin et Jason.
Depuis plus de deux ans, une guerre sanglante fait rage entre Kevin et Jason. Pourtant, par le passé, ils étaient les meilleurs amis du monde.
Le même QI d'huître pas fraîche, la même manière déplorable de s'habiller (training et baskets alors que les deux clampins n'ont jamais foutu un pied dans une salle de sport), les mêmes priorités dans la vie (le club de foot de la ville et le cours boursier de la bière), un vocabulaire limité à sa plus simple expression, etc. Bref, ils étaient sur la même longueur d'onde.

Mais un beau jour, le drame arriva.
L'un des deux a oublié d'éteindre la lumière dans la grande patinoire désaffectée.
N'attendant ni une, ni deux, nos deux comparses vont s'engager dans une bataille perdue d'avance pour déterminer qui est le coupable dans cette sordide affaire.
Ajoutez à cette situation catastrophique un chef aux abonnés absents (normal, c'est un chef...), et donc l'impossibilité de prendre une décision (mot que Kevin et Jason ignorent) et vous obtenez cette jolie lumière tamisée qui rend la prise de photos possible dans l'arène désertée. Sans oublier cette agréable chaleur fournie par la chaudière qui tourne à plein régime.
Merci Kevin et Jason !

Bien entendu, tout ceci n'est pas la réalité.
Nous connaissons tous la manière prodigieuse dont sont gérées nos administrations publiques.
Impossible donc que la lumière et la chaudière puisse tourner dans le vide depuis des lustres...

Lost Skate

 

Lost Skate

 

Lost Skate

 

Lost Skate

 

Lost Skate

 

Lost Skate

 

Lost Skate

 

Lost Skate

 

Lost Skate

 

Lost Skate

 

Lost Skate

 

Lost Skate

 

Lost Skate

 

Lost Skate

 

28

janvier 2014

Retour