Château de la Forêt

Longtemps j'ai hésité à publier cette galerie sur le (trop) célèbre Château de la Forêt. Après tout le foin qu'il y a eu autour de ce lieu, il me semblait qu'il valait mieux le laisser de côté un petit moment. Ce n'est pas la première hésitation que j'ai par rapport à ce château.
Déjà à l'époque de ma première visite, je m'étais dit que je n'y remettrai plus les pieds.
En ce temps-là, j'étais tombé par hasard sur deux explorateurs allemands, Kim et Benjamin, qui avaient le même but que moi. Ce fût un échec. Après avoir eu vent de l'histoire récente du château, j'ai préféré l'oublier.

Mais l'attrait irrésistible de ces majestueuses pièces figées dans le temps aura finalement eu raison de ma volonté. Et, je dois bien l'avouer, c'est quelque peu déçu que je suis reparti.
Evidemment, l'intérieur reste d'une rare beauté et se perdre dans ce dédale de portes dérobées, d'escaliers et de couloirs interminables restent un plaisir. Mais la santé du bâtiment et les exactions commises par quelques connards ont tout de même un peu gâché le plaisir.
Au dernier étage, la situation devient critique. Heureusement que la toiture est constituée de voutains de briques, car sans cela, nous aurions pu déjà dire adieu à ce beau château. Difficile de faire plus solide, mais ce type de couverture ne garantit pas une étanchéité suffisante. Ainsi, dans presque toutes les chambres, le plafond est en train de tomber suite aux infiltrations. Aux autres étages, la situation est nettement meilleure, mais pour combien de temps encore ?
Autre cause de ma (relative) déception, le merdier occasionné par les vandales. On ne compte plus les tableaux et sculptures dégradés ou volés, les meubles vidés de leur contenu ou encore les canettes et mégots trainant un peu partout. Quand je vois cela, j'imagine un tout autre usage que je pourrais faire de mon trépied, si par bonheur, je croisai l'un de ces crétins...

A espérer que la situation puisse se débloquer dans un délai raisonnable, sinon, un destin à la Noisy sera plus qu'à envisager. Et vu la beauté du lieu, cela serait un véritable gâchis. Trop de belles demeures ont été réduites en poussière, il ne faudrait pas que le Château de la Forêt suive le même destin funeste que Noisy/Miranda...

Château de la Forêt

Photo d’il y a deux ans.

Château de la Forêt

Rien n’a changé depuis.

Château de la Forêt

Le genre de fourbi que l’on retrouve au grenier.
Les pigeons y font des ravages.

Château de la Forêt

Pas de bras, pas de chocolat !

Château de la Forêt

L’aspect de toutes les pièces du dernier étage.

Château de la Forêt

Encore toutes meublées, mais...

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

Réveil brutal !

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

Vierge à l’Enfant perdue au milieu d’un couloir en décomposition.

Château de la Forêt

The Dark Room.

Château de la Forêt

La petite bibliothèque.

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

Salle de bain n° 24738.

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

La chambre de Madame.

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

Mes pauvres poumons sont encore en joie...

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

La chambre d’amis.

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

L’une des chambres d’enfants.

Château de la Forêt

La chambre verte.

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

Le hall et l’escalier du premier étage.
Assurément le plus bel endroit du château.

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

Enième salle de bain.

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

Ici, on utilise un fauteuil comme combustible pour le feu. Pourquoi pas...

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

La chambre de Monsieur.

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

Magnifique spécimen de planche à repasser les livres.

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

Telle une forteresse sortie du Moyen-Age, le Château de la Forêt montre les dents.

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

La plus haute des tourelles.

Château de la Forêt

Le bureau de Monsieur.

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

Retour à l’escalier monumental.

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

Le hall d’entrée.
Intégralement en marbre.

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

Encore une sculpture mutilée...

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

Le salon central.

Château de la Forêt

Les hôtes recevaient probablement leurs invités ici.

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

Autre salon, autrefois garni d’un immense tableau occupant tout le mur.
Volé, comme tant d’autres objets.

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

Le grand salon, avec sa monumentale cheminée.

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

La salle à manger.

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

 

Château de la Forêt

Endormi depuis de trop longues années, le Château de la Forêt ne demande qu’à revivre.

Château de la Forêt

Fin de visite.

27

avril 2014

Retour