Chi-Chi's

Avoir les crocs durant une sortie urbex peut se révéler être problématique. Il suffit, par exemple, d'oublier son sandwich ou son Mars© (ou son Twix© ou son Vitabis©) et c'est le drame !
Autre situation désespérante en cas de fringale : tomber sur un restaurant abandonné. Dès les premiers pas dans l'établissement, on se dit qu'on arrive un rien trop tard... Plus de mobilier, plus de cuisine et surtout, plus de bouffe ! Le monde s'effondre, plus rien ne donne envie de vivre, snif et tout ce qui va avec...
Puis, la lucidité reprend le pas et l'on réalise à ce moment que manger ici n'est pas indiqué. A part du guano et du pigeon ou rat mort, peu de choses sont là pour caler l'estomac. De plus, les conditions d'hygiène ne sont plus remplies. Je ne parlerai même pas du délicat fumet qui se dégage des bâtiments...

Bref, aussi vite rentré, aussi ressorti. Peu à dire sur le bâtiment en lui-même tellement il est vide et vandalisé.

Chi-Chi's

 

Chi-Chi's

 

Chi-Chi's

 

Chi-Chi's

 

Chi-Chi's

 

Chi-Chi's

 

Chi-Chi's

 

Chi-Chi's

 

10

août 2014

Retour


Commentaires • Comments

Pas encore de commentaire.
No comment yet.

1000