Villa Heil

Si un championnat du monde des lieux les plus malsains devait voir le jour, la Villa Heil arriverait incontestablement en tête.
Pourtant d'un aspect relativement correct dans son ensemble, la demeure bourgeoise recèle en son sein deux endroits qui sont de véritables zoos à bactéries et champignons. L'un d'entre eux empêche même d'y rester plus de quinze minutes tellement l'air y est vicié, le confinement, la chaleur extérieure et l'humidité intérieure n'arrangeant rien à l'affaire.

Sinon, l'endroit commence à devenir dangereux.
A l'étage, quelques planchers ont envie de s'étaler confortablement au rez-de-chaussée, ce qui offre une vue assez sympa de pièces penchées. Sans parler, bien-sûr, de l'humidité qui bouffe tout.

La maison n'est pas encore définitivement perdue mais le temps presse.
Et il serait dommage de perdre une si belle demeure.

Villa Heil

Encore bien garnie, la Villa Heil réserve quelques surprises.

Villa Heil

 

Villa Heil

Les abords de la salle de bain-piscine.
Ici, tout suinte l’humidité.

Villa Heil

Joli spécimen.

Villa Heil

 

Villa Heil

 

Villa Heil

La salle de bain à côté de la salle de bain, entrée interdite.
Les gens qui vivaient là devaient être des obsédés de l’hygiène.

Villa Heil

La pièce qui penche.
Egalement entrée interdite.

Villa Heil

Le très bel escalier central...

Villa Heil

... et ses vitraux.

Villa Heil

Autre salle de bain, sans risque cette fois.

Villa Heil

 

Villa Heil

Vers le jardin.

Villa Heil

 

Villa Heil

 

Villa Heil

Le grand salon.

Villa Heil

 

Villa Heil

On entre ici dans le domaine de l’intoxication respiratoire.

Villa Heil

Pas de renouvellement d’air (devenu irrespirable), une chaleur et une humidité insupportables.

Villa Heil

 

Villa Heil

Retour à l’air pur.
Santé !

23

juin 2015

Retour