Hunter Hotel

Il y a des lieux étranges, des lieux où l'on ne se sent jamais vraiment seul. Je ne me l'explique pas, mais certains endroits sont chargés de quelque-chose d'indicible, de pesant. Le Hunter Hotel en fait incontestablement partie. En d'autres mots, on ne s'y sent pas bien.
Bien qu'ayant visité le vieil hôtel en compagnie de D-Kryptage Urbain & Kaptage, j'ai parcouru le dédale de couloirs et de salles la plupart du temps en solitaire. Quoique...

Totalement dans son jus, le Hunter Hotel est fermé depuis maintenant une éternité. L'aile la plus « récente » a été fermée il y a une vingtaine d'années, tandis que les chambres les plus anciennes sont condamnées depuis plus de quarante ans. Heureusement pour lui, l'hôtel est jalousement gardé, ce qui le préserve d'une trop grande dégradation et du vandalisme.

Typique de sa région, l'hôtel en met plein la vue aux visiteurs et le décor de ses pièces permet d'oublier un peu l'étrange atmosphère qui se dégage des murs centenaires. Mais à chaque fois, un détail vient rappeler la bizarrerie de l'endroit : pourquoi avoir mis systématiquement dans chaque pièce un crucifix ou autre objet religieux ? La grande salle de réception prend même des airs de chapelle avec sa croix géante.
Que s'est-il passé ici ? Quel secret garde la poussiéreuse auberge ? Il vaut mieux peut-être ne pas le savoir...

Hunter Hotel

La réception de l’hôtel.

Hunter Hotel

Le festival d’objets de dévotion débute d’entrée de jeu.

Hunter Hotel

Le restaurant.

Hunter Hotel

 

Hunter Hotel

 

Hunter Hotel

 

Hunter Hotel

 

Hunter Hotel

 

Hunter Hotel

 

Hunter Hotel

 

Hunter Hotel

 

Hunter Hotel

 

Hunter Hotel

En avant pour arpenter les couloirs.
On débute avec l’aile la plus ancienne, fermée depuis quarante ans.

Hunter Hotel

Mais avant, je m’assure que je ne suis pas suivi.
Tout est OK pour le moment...

Hunter Hotel

 

Hunter Hotel

 

Hunter Hotel

 

Hunter Hotel

 

Hunter Hotel

 

Hunter Hotel

 

Hunter Hotel

Plusieurs portes sont solidement verrouillées.
Pourquoi ?

Hunter Hotel

 

Hunter Hotel

 

Hunter Hotel

 

Hunter Hotel

 

Hunter Hotel

Dans cet escalier, à chaque passage, comme une sensation d’étouffement...

Hunter Hotel

Les ténèbres semblent avoir englouti les anciennes chambres.
Changeons d’aile.

Hunter Hotel

L’aile la plus récente s’élève sur quatre niveaux.

Hunter Hotel

Une chaise.
Remarquez qu’elle est bien dans le coin. J’y reviendrai...

Hunter Hotel

Monter, descendre, monter, descendre... Il y a bien un ascenseur mais il est hors service depuis des lustres.

Hunter Hotel

Une chambre du nouveau complexe.
Avez-vous déjà compté le nombre de croix et autres ?

Hunter Hotel

 

Hunter Hotel

L’escalier diabolique.
Explication plus tard.

Hunter Hotel

On se reprend.
Nous ne sommes pas dans Shining et il n’y a pas de chambre n° 237.

Hunter Hotel

Les nouvelles chambres sont d’un niveau de confort correct.
Elles sont toutes équipées d’une salle de bain, même si des équipements sanitaires communs subsistent sur chaque étage.

Hunter Hotel

 

Hunter Hotel

 

Hunter Hotel

 

Hunter Hotel

Au dernier étage.
Tiens, le rez-de-chaussée semble avoir disparu...

Hunter Hotel

A part quelques traces d’humidité, aucune dégradation n’est à déplorer.

Hunter Hotel

Old school !

Hunter Hotel

A peine après avoir quitté le couloir des chambres, ce sentiment de ne pas être seul resurgit d’un coup.
La fenêtre semble m’observer avec un air féroce.

Hunter Hotel

Je me penche pour vérifier... Personne... La chaise ! Au lieu d’être dans le coin, elle s’est rapprochée du radiateur !
Pour rappel, mes compagnons sont à l’autre bout de l’hôtel, bien loin de moi... On reprend ses esprits !

Hunter Hotel

La grande salle de réception...

Hunter Hotel

... enfin presque.

Hunter Hotel

Le billard est là pour nous rappeler que nous ne sommes pas dans une chapelle.

Hunter Hotel

Quoique...

Hunter Hotel

Une fois les rideaux rouges tirés, l’atmosphère change du tout au tout.
On fout le camp de cette pièce !

Hunter Hotel

On termine ce périple avec la salle de réunion, de loin la plus malsaine.
Ici, le fauteuil qui affole les APN munis de reconnaissance faciale.

Hunter Hotel

 

Hunter Hotel

 

Hunter Hotel

 

Hunter Hotel

 

Hunter Hotel

 

Hunter Hotel

 

Hunter Hotel

 

Hunter Hotel

 

Hunter Hotel

Un antique robot musical.

Hunter Hotel

Ceci ressemble à un tabernacle en ivoire.

Hunter Hotel

Rien à y faire, cette pièce ne « va » pas.

Hunter Hotel

Sinon, c’était une longue visite d’un chouette endroit.
Je file chez l’exorciste !

9

août 2015

Retour