Antwerpen

Anvers est une ville riche et cela se voit.
On ne compte plus les boutiques de luxe, les rues sont propres (du moins dans le centre, ailleurs, je n’ai pas été voir) et on prend soin du patrimoine architectural.
Les différentes époques se côtoient de façon assez harmonieuse, c’est qui est loin d’être le cas partout (un exemple ? Bruxelles !).
Deuxième port européen, centre mondial du commerce du diamant, siège de nombreuses sociétés, Anvers a su négocier habillement les changements de la société.

Blason d'Anvers

Les armes de la ville d'Anvers : on y voit les mains coupées de la légende,
ainsi qu'un château, le Steen.

D’origine récente par rapport aux autres villes belges, la cité de Brabo sera pourtant une des plus grandes villes européennes au XVIème siècle.
Fondée au Xème siècle sous le nom de Aanwerp (on est loin de la légende voulant qu’Antwerpen vienne de hand « main » et werpen « jeter »), la cité de l’estuaire de l’Escaut passera du statut de petit village à vocation militaire à celui de puissante cité marchande en l’espace de seulement trois siècle.

Antwerpen

La Keyserlei aux petites heures. Au fond, la gare centrale, en restauration.

Antwerpen

L’entrée du Meir est gardée par deux imposants bâtiments de style éclectique. Ils auraient dû disparaitre dans les années 60...

Antwerpen

Le Meir est la rue commerçante de la ville par excellence ; elle rejoint la gare centrale au centre historique.

Antwerpen

La cathédrale Notre-Dame depuis la Lange Nieuwstraat. Le tram est omniprésent dans la ville.

Antwerpen

Entourée par les maisons, l’église Saint-Jacques et sa tour inachevée. On y trouve la tombe de Rubens.

Antwerpen

Elle constitue un des points de départ de la route de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Antwerpen

 

Antwerpen

Construite en gothique tardif de 1506 à 1556. Rubens habitait à quelques mètres de cette église.

Antwerpen

 

Antwerpen

Saint-Charles-Borromée. Cette tour est longtemps restée à l’état de ruine. Elle vient juste d’être rénovée. Le clocher et sa façade ont été dessinés par Rubens.

Antwerpen

Construite dans le style des églises italiennes de l'époque, de 1615 à 1621, par et pour les Jésuites anversois.

Antwerpen

Accolé à l’église, l’ancien collège jésuite, abritant aujourd’hui la bibliothèque communale.

Antwerpen

Plus grande église baroque des Pays-Bas à l’époque de son érection, elle sera endommagée par un incendie en 1718. Si le bâtiment reste debout, 39 œuvres de Rubens seront dévorées par les flammes.

Antwerpen

 

Antwerpen

 

Antwerpen

 

Antwerpen

Place maintenant à la cathédrale. Quand on en parle, on ne peut qu’user de superlatifs...

Antwerpen

Plus grande église d’Europe du Nord (8000 m²), plus haut clocher des Pays-Bas (123 mètres), plus long transept (76 mètres, soit plus longue qu'une église classique), etc.

Antwerpen

Sa construction s’est étalée sur trois siècles : de 1352 à 1521. Elle conserve néanmoins une grande harmonie.

Antwerpen

La grande tour : financée par la ville, elle aurait dû être encore plus haute. Faute d’argent, le projet fût revu à la baisse. Le résultat en est tout de même remarquable. Vu son financement civil, la tour est aussi considérée comme beffroi.

Antwerpen

L’autre tour, qui aurait dû être la copie conforme de l’autre s’arrêtera à 67 mètres. C’est la paroisse qui en a financé la construction.

Antwerpen

La façade a été inspirée par la cathédrale Saint-Michel de Bruxelles : on y retrouver la même disposition. C’est la partie la plus récente de l’église.

Antwerpen

 

Antwerpen

Monument élevé en l’honneur des bâtisseurs, au pied de la petite tour.

Antwerpen

Sept nefs (et une forêt de 125 piliers) permettent d’accueillir 25.000 personnes.

Antwerpen

 

Antwerpen

A 43 mètres du sol, L’Assomption de Corneille Schut (XVIIe siècle). Cette coupole a été rajoutée pour améliorer l'éclairage du vaste édifice rendu sombre par l'éloignement du vaisseau central et du chœur par rapport aux baies latérales.

Antwerpen

 

Antwerpen

 

Antwerpen

 

Antwerpen

 

Antwerpen

 

Antwerpen

 

Antwerpen

 

Antwerpen

Les deux tours de Notre-Dame au-dessus des toits de la ville.

Antwerpen

Au pied de la petite tour. La ville a su garder son tissu urbain primitif, très dense. Les églises s’imbriquant dans les maisons, les rues étroites et tortueuses.

Antwerpen

Par-dessus le Marché-aux-Gants pointe le fronton de l’hôtel de ville.

Antwerpen

La cathédrale depuis la Grand’Place.

Antwerpen

Les maisons des corporations de la Grand’Place. Bien que similaires à celles de Bruxelles, elles sont pourtant plus anciennes.

Antwerpen

L’hôtel de ville remplace un bâtiment antérieur détruit par le feu et sera reconstruit en style renaissance entre 1561 et 1564.

Antwerpen

La fontaine Brabo, au centre de la place. Rappelant la légende la fondation de la ville : Brabo coupant la main du géant Druon Antigoon et la jetant dans l’Escaut.

Antwerpen

L’entrée de la Grand’Place, proche de l’Escaut.

Antwerpen

Les quais de l’Escaut, ancien cœur économique de la ville.

Antwerpen

L’interminable succession des pignons des hangars.

Antwerpen

Suikerrui.

Antwerpen

Vers le nord, où le fleuve entame son virage à gauche vers la Mer du Nord.

Antwerpen

Vers l’amont. Le premier pont sur l’Escaut se trouve à 10 kilomètres d’ici.

Antwerpen

 

Antwerpen

Le centre d’Anvers et la maison de la Hanse (à gauche), depuis le Suikerrui.

Antwerpen

La rive gauche du fleuve n’a pas encore été trop urbanisée. Pour combien de temps encore ?

Antwerpen

Vestiges ferroviaires sur les quais, le long du Jordaenskai.

Antwerpen

A la limite du port et de la ville, la capitainerie (du moins, c’est ce que je suppose).

Antwerpen

Berceau de la ville, le château du Steen. Contrôlant le trafic sur l’Escaut, il se verra attribuer d’autres fonctions au fil de temps, dont celle de prison.

Antwerpen

Datant du XIIIe siècle, il sera grandement amputé au XIXe siècle suite à l’élargissement du fleuve.

Antwerpen

Depuis 1952, il accueil le Musée National de la Marine.

Antwerpen

 

Antwerpen

 

Antwerpen

 

Antwerpen

 

Antwerpen

 

Antwerpen

 

Antwerpen

 

Antwerpen

 

Antwerpen

Près du Steen se dessine la silhouette d’un curieux édifice.

Antwerpen

S’agit-il d’un château, d’une église. Non, nous avons ici une... boucherie ! Construite entre 1501 et 1504 pour permettre aux bouchers de travailler dans les meilleures conditions de l’époque.

Antwerpen

Aujourd’hui, la Vleeshuis abrite un musée.

Antwerpen

Près de la Vleeshuis pointe le clocher de l’église Saint-Paul.

Antwerpen

Cet ancien prieuré et son jardin, en plein cœur du quartier des marins, ont été construits par et pour les dominicains, près de l'Escaut, en gothique tardif décoré à la manière baroque.

Antwerpen

 

Antwerpen

 

Antwerpen

 

Antwerpen

 

Antwerpen

Le Moyen-Age est de retour !

Antwerpen

L’ultime maison en bois de la ville, proche de Saint-Paul.

Antwerpen

La gare centrale. Le bâtiment principal, en cours de restauration, ne sera pas photographié.

Antwerpen

La gare, le long de la Pelikaanstraat.

Antwerpen

 

Antwerpen

La gare a été jugée par le magazine américain Newsweek quatrième plus belle gare du monde après Saint-Pancras de Londres, le Grand Central Terminal de New York et le Chhatrapati Shivaji Terminus de Bombay.

Antwerpen

Construite entre 1895 et 1905, elle est le terminus de nombreuses lignes venant de Bruxelles, Charleroi, Amsterdam, Lille, etc.

Antwerpen

A la prochaine !

20

février 2008

Retour


Commentaires • Comments

Pas encore de commentaire.
No comment yet.

1000