Couvent des Ecoliers

A l’instar des nombreux hôpitaux et cliniques, les petites écoles de campagne sont aussi victimes d’une vaste réorganisation. On fusionne, on regroupe, on supprime le choix entre l’enseignement libre ou officiel, on abandonne des bâtiments.
La rentabilité est le maître-mot dans désormais tous les domaines.
C’est ce qu’à subit l’école visitée aujourd’hui. Implantée au cœur du village depuis 1828, la vénérable institution catholique a fermé ses portes il y a déjà bien longtemps.

Les traces les plus récentes datent de 1999. Ouverte à tous vents, la racaille du coin a malheureusement investit les lieux.
Minée également par l’humidité, les étages deviennent instables. Même la petite chapelle commence à ressembler à du gruyère...

Quelques beaux vitraux sont malgré tout encore en place.
Totalement délaissée, la vieille école se meure lentement mais surement...

Couvent des Ecoliers

 

Couvent des Ecoliers

 

Couvent des Ecoliers

 

Couvent des Ecoliers

 

Couvent des Ecoliers

 

Couvent des Ecoliers

 

Couvent des Ecoliers

 

Couvent des Ecoliers

 

Couvent des Ecoliers

 

Couvent des Ecoliers

 

Couvent des Ecoliers

 

Couvent des Ecoliers

 

Couvent des Ecoliers

 

Couvent des Ecoliers

 

Couvent des Ecoliers

 

Couvent des Ecoliers

 

Couvent des Ecoliers

 

Couvent des Ecoliers

 

Couvent des Ecoliers

 

Couvent des Ecoliers

 

Couvent des Ecoliers

 

Couvent des Ecoliers

 

Couvent des Ecoliers

 

Couvent des Ecoliers

 

Couvent des Ecoliers

 

Couvent des Ecoliers

 

Couvent des Ecoliers

 

Couvent des Ecoliers

 

Couvent des Ecoliers

 

Couvent des Ecoliers

 

Couvent des Ecoliers

 

Couvent des Ecoliers

 

1

janviers 2013

Retour