Urbex & photographie

Sommaire

Quid de l'urbex ?


Pourquoi la photo ?

Armé de mon appareil photo, je parcours le pays inlassablement pour dénicher les petits trucs intéressants et les grandes choses qui m'attirent.
Et pourtant, au départ, je ne m’intéressais pas plus que cela à la photographie. J’accompagnais régulièrement un ami fan d’aviation lors de ses shootings un peu partout dans le pays, et ce, depuis le début de ce siècle.
Petit à petit, je me suis rendu compte que j’aimais cela.


C'est quoi l'urbex ?

L’exploration urbaine ou urbex, est une activité consistant à visiter des lieux, abandonnés ou non, en général interdits d'accès, ou tout du moins cachés ou difficiles d'accès.
« Tourisme » d'un nouveau genre, cette activité est malheureusement en plein boum depuis quelques années. La médiatisation et l’effet de mode sont en train de transformer cette passion confidentielle en hobby du dimanche pour le tout-venant. Et forcément avec les dérives associées : vols, dégradations volontaires, tags, incendies, des spots noirs de monde, préjugés négatifs sur la discipline, etc.

A l’image de notre belle société, l’exploration urbaine est gangrenée par les mêmes maux, à savoir un esprit de compétition malsain, l’absence de respect (tant pour les lieux visités que pour les autres urbexeurs) ou encore une soif de reconnaissance qui entraine les deux points précédents.
C’est triste mais j’ai appris à vivre avec. Et ceux qui ne sauraient pas d’accord avec moi, je les emmerde.

Pour tout autre question, doute, désir non avoué, a priori débile ou autre à propos de l’exploration urbaine, je vous renvoie vers l’indispensable FAQ


Pourquoi l'urbex ?

img > Souriez ! L’exploration urbaine, je l’ai débutée - sans le savoir - au début des années 90
Visitant châteaux oubliés, égouts et usines désaffectées, j’avais déjà une attirance pour les lieux délaissés. Malheureusement, à cette époque, les appareils photos numériques n’existaient pas et je n’ai donc gardé aucune trace de ces visites, mis à part mes souvenirs...
Puis, la flamme de l’exploration s’est éteinte avec la disparition des lieux visités.
Jusqu’au jour où elle s’est ravivée, en 2004, quand je suis tombé par hasard sur un site web américain d’exploration urbaine
Mais je n’étais que spectateur. Ce n’est que fin 2011 que je suis revenu définitivement dans les friches et autres lieux oubliés.
Une passion de près de 30 ans n’est pas prête de s’éteindre.


Garder une trace

Outre les sensations uniques que me procure l’exploration urbaine (être seul au monde, le calme, le silence, l'adrénaline), cette activité me permet aussi de garder un souvenir d’un patrimoine (artistique, culturel ou industriel) que la modernité s’efforce de faire disparaitre, ou dans le cas des visites de châteaux ou maisons, d’immortaliser des traditions ou un certain art de vivre que les générations présentes et futures ne connaitront jamais.
Même si elles s’en défendent, les autorités ont une certaine tendance à faire disparaitre les traces du passé, et ce uniquement dans un souci de profit : voyez le nombre de blocs d’appartement se construisant partout. L’heure est aujourd’hui n’est plus à la préservation mais à la densification et l’exploration urbaine permet de garder une trace de ce qu’était notre environnement d’avant.
De même, je n’aime pas la tournure que prend notre société (à tous points de vue), et l’exploration urbaine me permet de replonger le temps d'une visite dans une époque révolue.

Bonne voyure.


Addendum

Quelques remarques
État des lieux visités

Quand vous parcourrez ci-dessous les différentes explorations, vous trouverez une icône renseignant le statut supposé du lieu visité. Le statut des lieux visités sera mis à jour dans la mesure du possible. En urbex, la vérité d'un jour n'est pas forcément celle du lendemain.

Les dangers de l'exploration urbaine

 N'emmenez pas votre famille dans des endroits abandonnés !
L’urbex n’est pas un loisir anodin, on ne part en exploration comme on va à Ikea™ ou à Disneyland™.
Cela sort peut-être des traditionnelles sorties du dimanche mais les risques y sont nombreux.
 Des accidents mortels s'y sont déjà produits !

En dehors de la probabilité de rencontre avec les forces de l'ordre ou, bien pire, d’individus très peu recommandables, nos visites se déroulent presque toujours dans des endroits rongés par l’humidité et la rouille.
En plus du risque physique (chute, blessures, traversée d’étage, effondrements, etc.), le risque sanitaire ne doit pas être pris à la légère (tétanos, émanations toxiques, amiante, champignons, etc.).
Bien que cela puisse paraitre un peu présomptueux, les risques que nous prenons sont calculés. Si l’entreprise semble trop dangereuse, nous renonçons.

 Soyez intelligents.
Contentez-vous des photos que nous mettons à votre disposition.


For the page in English, click here


Bâtiments publics

L’État a toujours été un exemple dans la gestion en bon père de famille de ses propres bâtiments.
La preuve avec ces quelques lieux oubliés.

En détail


Carcéral

Les prisons, par définition, ce sont des lieux où l’on isole ceux qui n’ont pas leur place dans la société. Et logiquement, les gens normaux n’y vont jamais, sauf pour y travailler.
Plongée dans l'univers carcéral, dur et secret.

En détail

De A à Z

Prison 5HPrison 11HPrison 15HPrison 19H


Châteaux

Petits ou grands, historiques ou non, en ruine ou en bon état, les châteaux m’ont fasciné de tout temps.
C’est donc toujours avec le même plaisir que je vais me perdre dans ces lieux toujours majestueux.

En détail


Culture & loisirs

Pour certains, se détendre se résume à aller au théâtre. Pour d’autres, il s’agit de se resourcer dans un bordel. Enfin, quelques-uns préfèrent faire un peu de sport pour décompresser. Autant dire qu’il y a autant de loisirs que de personnalités.
Cette grande diversité se retrouve dans l’éclectisme des lieux visités.

En détail


Divers

Dans cette section, retrouvez ce qu’il est impossible de classer ailleurs.

En détail


Échecs

Parce qu'on ne réussit pas à tous les coups (loin de là...), il fallait bien que j'inaugure une série de photos de spots foirés.
D'une entrée devenue inviolable à l'occupation qui n'arrive qu'un jour dans l'année (mais forcément celui de la visite), voici un petit florilège de déceptions.

En détail


Éducation

Quand l’on voit le niveau effrayant de notre enseignement et la multiplication des écoles abandonnées, il y a de quoi se poser des questions.
Questions que notre beau monde politique ne se pose évidemment pas.

En détail


HORECA & commerces

Souvent abandonnées tels quels après une faillite, les commerces, cafés, hôtels ou restaurants sont des endroits uniques.
Si l’abandon n’est pas trop ancien, on peut ainsi y retrouver tout le matériel mais aussi, parfois, des denrées alimentaires de première fraîcheur. De quoi se sustenter en toute sécurité.

En détail


Industriel

Symboles éclatants du déclin du Vieux Continent, les vieilles industries abandonnées l’ont été au profit des pays dits émergents.
Au lieu de fabriquer nos produits ici, ils le sont désormais de l’autre côté du monde avant d’arriver chez nous. Logique, n’est-ce-pas ?

En détail


Médical

Ces lieux, pour la plupart d’entre nous, nous y naissons, puis nous y mourons.
Tout le monde y passe, un jour ou l’autre et pour une multitude de raisons. L’exploration urbaine vous permettra néanmoins de voir ces lieux sous un angle différent.

En détail


Militaire

En principe, entrer dans un domaine militaire relève de l’impossible, sauf quand les militaires ont déserté les lieux.
À nous d’investir ces lieux uniques, secrets et peu accueillants.

En détail


Religieux

Est-ce le signe de la disparition d’une certaine culture ? En tous cas, la fermeture d’églises semble s’accélérer au fil du temps. Même si cela représente du pain béni pour les explorateurs, le dépérissement de ce patrimoine propre à nos régions représente une fameuse perte...
Mais qui cela peut-il bien encore intéresser ?

En détail


Résidentiel

Si déambuler dans un site industriel ou un édifice religieux abandonnés ne me gêne absolument pas, entrer et visiter une maison oubliée me procure des sensations étranges. Ainsi, quand tout est encore en place, j’ai l’impression de pénétrer l’intimité des anciens habitants.
Même si l’abandon date parfois de quelques décennies, cette impression persiste à chaque visite. Une maison n’est pas un lieu public.

En détail

De A à Z

Atelier DecorChâteau du Grand FerrandDark HouseFarm TFerme de la BrouetteFerme du ChristFerme FFerme à la NoixFerme Pim PimFerme SérénadeFerme TapiocaGrand GeorgesGolden CastleHaus des PfarrersHuize VannesteLaundry DayLe Train Sifflera 3 Fois / Maison ÉléphantMaison AnnabelleMaison du Baron RougeMaison du Cerf / DentaurumMaison de la CouturièreMaison près de la CouturièreMaison DaveMaison de la DessinatriceMaison DuvalMaison EugenMaison FélixMaison des FleursMaison GustaafMaison HommelMaison de l'InfirmeMaison JeanneMaison JeannineMaison Jean-BaptisteMaison LéonMaison LimmiMaison LucernaMaison Ménage à 3Maison MierloMaison MinusMaison MullerMaison Petite VaisselleMaison P'tit SimonMaison PierreMasion PopeyeMaison Rouf RoufMaison SaunaMaison de VironManoir de l’AntiquaireManoir Escalier RougeManoir Morte-PlanteMold HouseMüllers MühlePetit GeorgesTree MansionVilla AlbanaiseVilla BeethovenVilla BRVilla BussyVilla ChesterfieldVilla ClémentineVilla du DentisteVilla du Docteur PepitoVilla Doctor DolittleVilla EllenVilla GrammaireVilla KrisnerVilla Onder OnsVilla Ons NestjeVilla SSVilla StockmansVilla Wallfahrt


Transports

Que ce soit par route, par rail, par les airs ou par voie d’eau, l’humain s’est toujours senti obligé de déplacer sa carcasse d’un point A à un point B. Et pour se faire, il a construit une multitude d’infrastructures et de véhicules, dont plusieurs sont maintenant oubliés.
On retrouve aussi plusieurs spots gracieusement offerts par la SNCB.

En détail

De A à Z

Dépôt FBCDPLMÉcluse HOrient ExpressSein Huis B.11Sein Huis B.16 • Train Graveyard LNC : I · IITrain to NowhereT&TYellow Cars


Villes fantômes

Si un village est totalement vidé de ses habitants, ce n’est jamais par hasard. La cause peut être naturel, mais bien plus souvent dictée par des considérations économiques.
Visite d’anciens lieux de vie sacrifiés et oubliés.

En détail

De A à Z

Dust VillageDoel


Photographie non-urbex

Mes autres séries de photos allant du tourisme le plus basique aux trucs les plus improbables.
Il y a vraiment un peu de tout, et ce dans un cadre un peu plus conventionnel que l'exploration urbaine.

En détail

De A à Z

Antwerpen • Blankenberge : I · II · III · IVBrugge • Bruxelles : I · II · IIIBunker TourByTriskel @ Atelier RakuBzzzzz • Canal de l'Espierres : I · IICharleroiCollégiale Sainte-GertrudeCoucher de soleilDamme • E17 : I · II · III · IV • Église du Christ-Roi : I · IIÉglise Saint-BarthélemyÉglise Saint-HadelinÉglise Saint-JacquesEts. MotteFoire du Printemps 2011Forgotten placesGentGrand BazarGrand HornuGrand Large de PéronnesHastièreHaut-Pays • In the sky... : I · II · IIIKortrijk • La neige : I · IIL'Amblève • Le canal abandonné : I · II • Le parc de Mouscron : I · IIL'Eau d'HeureL'écluseLes éoliennesLille 3000MacroMarché de NoëlMonsMont de l'EnclusMont-Saint-MichelN58Navy Days 2012New YorkNocturneNormandy American MemorialOn the road • Oostende : I · IIOrage & foudreRétro 2007-2015Shame 23/01/2011TournaiUrbaine & nocturneVieux canal